French biography

Roberto, deuxième fils de Gregorio Norrick et Olga Ursic, est né le 2 juin 1953 dans la ville balnéaire de Mar del Plata (Argentine). Ses deux frères, Daniel et Fabián Eduardo, ont également partagé la passion pour la musique et depuis leur plus tendre enfance ils ont appris à jouer des instruments et à chanter. Ils se sont rapidement présentés comme trio musical dans le milieu local, aussi bien pour des fêtes familiales, les écoles, les associations (Maison du folklore entre autres) que dans les médias à la radio et à la télévision. Parmi les émissions les plus connues de l’époque auxquelles ils ont participé, on dénombre: «Atlantilandia» de LU6 Radio Atlántica (sous la baguette d’Alfredo L. Nario “Goyito”), «Telepequeñocho» (conduit par Rubén Horacio Bayón) et «Sábados de Mar y Sierras» (conduit par Jorge Marchesini) de Canal 8 TV. Ils ont également intégré le groupe des enfants chanteurs du Plata «Los Niños Cantores del Plata» dirigé par le grand professeur et maître musical José Locatelli. Avec le cours du temps, les «frères Norrick» ont rajouté un membre au groupe (un batteur) et ils sont passés de la musique folklorique à la musique moderne à la fin des années 60’. Roberto avait déjà complété ses études d’accordéon à piano, commencé à l’age de 8 ans et de solfège, en obtenant ses diplômes de Professeur Supérieur avec mention honorifiques dans ses deux matières à l’âge de 15 ans.

Le nouveau groupe s’appelait donc «Reverberación», en référence à ses nouvelles incorporations d’instruments électriques et électroniques comme la guitare, la basse et l’orgue. Ce groupe musical a connu une forte activité aussi bien dans les traditionnels bals de clubs, les fêtes de carnaval, les hôtels, restaurants, cantines etc. Il se produisait également dans les fêtes de mariage, congrès, festivals de musique et dans les médias à la radio et à la télévision. En 1972, comme auteur et compositeur, Roberto a obtenu le 3ème prix du festival de l’éditorial «Clan Dilo» de la ville de La Plata (Buenos Aires) avec la chanson (shake) «Voy por el centro» qui a été édité commercialement et qui lui a permis de devenir membre comme auteur et compositeur de la Société Argentine des Auteurs et Compositeurs de Musique (SADAIC). Le succès de Reverberación a été couronné par le contrat avec une compagnie multinationale du tabac qui l’engagea pour une tournée dans les villes de Rosario, Córdoba, San Luis et Mendoza dans le cadre de sa tournée promotionnelle.

En 1977, Roberto laisse sa ville natale pour s’établir dans la ville de Buenos Aires, capitale du pays. Après avoir effectué quelques emplois peu intéressants et mal payés, il a débuté comme musicien et vendeur dans un magasin importateur et vendeur d’instruments musicaux et qui deviendra par la suite, la chaîne de magasins musicaux la plus importante du pays. En parallèle à son travail de vendeur, il a été musicien de plusieurs chanteurs et dans certaines
occasions il faisait des représentations en tant que soliste. Fin de l’année 1983, il s’est mis à son compte en achetant un fond de commerce d’un kiosque et le 12 janvier 1984, il s’est engagé avec Maria Eva Almaraz. Du fruit de ce mariage, il est devenu l’heureux père le 30 novembre de cette même année de Juan Roberto, qui est devenu la joie du foyer.

En 1985, après une faillite commerciale et dans un pays immergé dans une crise générale, Eva et Roberto ont décidé de laisser leur chère Argentine (Juan Roberto n’avait que huit mois), et le 22 août, ils partirent les trois, vers Genève (Suisse) avec l’espoir d’y débuter une «nouvelle vie» dans le sens large de cette expression. Dans la ville de Calvin, Roberto a commencé son combat commun à tout immigré, la lutte pour la survie, l’apprentissage d’une nouvelle langue, etc. La recherche d’un emploi est devenu sa première activité et après quelques emplois occasionnels, il est devenu employé administratif dans une représentation diplomatique, réalisant des tâches administratives générales et parfois étant même chauffeur de 1986 à 1990. Fin 1990, il obtint son premier contrat de courte durée (le premier d’une longue série) dans le système onusien. En 1994 et 1995, il travailla à Vienne au sein même du système onusien et en 1996 il obtint son premier contrat à durée déterminé qui avec le fil du temps, est devenu un contrat permanent dans une organisation internationale ayant son siège à Genève dans laquelle il travaille jusqu’à 2013, année où il prit sa retraite au BIT/ONU.

La vie de Roberto est devenue victorieuse qu’à partir du moment oú il a osé croire en Dieu quand à l’age de 33 ans, il a écouté pour la première fois les bonnes nouvelles de Jésus. Il les a dès lors accepté comme source de vie, en persévérant par la suite dans la prière, en lisant la Bible, en allant à l’église et en expérimentant la présence de Dieu dans l’église et dans des événements chrétiens (congrès, concerts, rencontres, réunions d’intercessions etc.). Il activait donc sa foi, en espérant avec l’assurance et la conviction de la vérité de ce qu’on ne voit pas, en expérimentant la Grâce de Dieu avec l’aide du Saint Esprit, en ayant accepté Jésus Christ comme son unique sauveur, en demandant pardon pour ses péchés, et en comprenant que ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu qui jamais nous abandonnera ni nous délaissera. Avec un cœur rempli éternellement de gratitude au Dieu souverain, il décide en 2009 de produire son premier CD de louange, d’adoration et d’inspiration biblique. Cette œuvre, «D’où viendra mon secours?» reflète le caractère Miséricordieux et Protecteur du Dieu Créateur. Il s’agit d’une réalisation artistique personnelle qui utilise les dons de musicien, chanteur, auteur, compositeur et d’arrangeur musical et qui a la humble prétention d’apporter un supplément à la riche production musicale d’inspiration biblique déjà existante. Ceci a la particularité d’être trilingue : espagnol, français et anglais, et d’être éclectique dans son genre
avec des musiques variés genre balade, pop, salsa, rock et reggae. Le disque proclame la foi et l’espoir avec la richesse de la Parole de Vie qui a transformé l’interprète et des millions de personnes de toute tribu, langue et nation.

Dans l’année 2014 Roberto commence la préparation et préproduction de son deuxiéme CD. Pour mieux faire, Roberto contacte Mr Wiso Aponte, an excellent guitarriste/arrangeur et producteur musicale, qui fait un travail magnifique avec les compositions de Roberto pour réaliser son rêve: faire un enregistrement de haute qualité/proffesionnel, chose pas faite dans son premier album, produit dans un format “faite maison”. Pour concrétiser tout ça, Roberto s’en vol vers les États-unies et fini l’enregistrement en 2015 au studio “Real Studio” à Bélehem, Pensylvanie. C’est aujourd’hui (2016) que cette production voit le jour après si longtemps d’édition, etc.

L’histoire musicale de Roberto, Dieu Merci, ne s’arrête pas ici. Des chansons vont encore être produites grâce à la passion de Roberto pour la musique, le compromis avec la Parole de Dieu et la fois dans le Dieu Tout Puissant au Nom du Seigneur Jésus-Christ Saveur et Seigneur de l’Univers.